Guide Sanitaire 13

PHARMACIES
AU LAOS: A VIENTIANE: A titre indicatif:
Pharmacie KH AM SA ATH 51 rue Nong Bone (à coté du marché du matin).
Tél: 21.29.40, parle français. C’est la pharmacie la plus fournie en médicaments français.
Horaire: ouvert à partir de 8 h à 18 h. Fermé le diman¬che;
Pharmalao. rue Heng Boun (quartier chinois). Tél/fax: 21 52 90, parle français;
Horaire: 8 h à 12 h. 14 h à 17 h. Fermé le samedi après-midi et le dimanche;
Pharmacies de garde

Voir plus: Jonque privéee Halong | croisiere privee dans le delta du mekong saigon | sapa trek 2 jours 1 nuit  | circuit vietnam cambodge 3 semaines | visa pour aller au vietnam

Hôpital Mahosot: Entrées rue Fangum et rue Ma- hosot. Tél: 21 40 24 (en face de l’Ambassade de France).
Hôpital de l’Amitié: Ban Chommany, Mouang Chanhthabury;
Hôpital Setthathirath: rue Nong Bone (près du ministère de la Défense).
NB (1): certaines spécialités pharmaco¬
thérapeutiques ne sont pas disponibles, vous pouvez alors passer vos commandes (sous cer¬taines restrictions) par l’intermédiaire du cabinet médical de l’Ambassade de France.
NB (2): d’autres pharmacies vendent des médica¬ments français notamment à côté de la Clinique Internationale et souvent à des prix plus compéti¬tifs, cependant la variété des spécialités pharma-ceutiques qui y sont stockées est moins riche que dans les pharmacies suscitées AU VIETNAM: A titre indicatif
A HANOI:
N° 3 rue Trang Thi, Hanoi. Tél: 8 26 86 44; Ho¬raires d’ouverture:8h-12h-14h-18h, fermé le di¬manche. Francophone, ou rue Hai Ba Trung. International SOS possède une pharmacie à Ha¬noi et HCM Ville ouverte 24H/24.
A HUE: Pharmacie rue Hung Vuong.
– A HO CHI MINH-VILLE:
De très nombreuses pharmacies de mieux en mieux achalandées; quelques adresses:
Pharmacie My Chau, 389 rue Hai Ba Trung, Q3. Tél: 2 222 266, ouverte de 8H à 21 H;
Pharmacie Kim Dinh, 205 rue Hai Ba Trung, Q1. Tél: 8 241 359, ouverte de 7H à 12H et de 14H à 21H.
PIQURES D’INSECTES
Conduite à tenir en cas de piqûre d’abeille, guêpe ou frelon:
retirer le dard s’il est présent; approcher le bout incandescent d’une cigarette de la piqûre pour détruite le venin par la chaleur (attention à ne pas brûler la peau), pendant une minute environ; désinfecter; appliquer une lotion apaisante type Pipiol.
PLAIES
Dans un climat chaud et humide, les plaies cicatrisent difficilement et se surinfectent souvent si une antisep¬sie rigoureuse n’est pas effectuée. En cas de surin¬fection (écoulement purulent, peau autour de la plaie très rouge et douloureuse, ganglion, voire fièvre), plu¬sieurs axes de traitement sont à prévoir:
1- Traitement local: pansement 1 à 2 fois par jour en
fonction de l’état local:
désinfecter en évitant l’alcool;
pommade antibiotique type Fucidine, en
couche épaisse, ou tulle bétadiné;
compresse sèche stérile;
bande autour de la compresse pour la protéger
de la saleté.
2- Traitement général par un antibiotique:
Mieux vaut consulter un médecin pour prendre la dé¬cision de l’antibiothérapie.
RAGE
La rage est une maladie virale transmise à l’homme par la morsure (ou le léchage des muqueuses) d’un animal contaminé. Cette maladie, constamment mortelle une fois déclarée, sévit à l’état endémique au Vietnam et au Laos, en milieu rural, mais aussi en milieu urbain, les animaux contaminés étant le plus fréquemment les chiens. Les animaux n’étant gé-néralement pas spontanément agressifs vis à vis de l’homme, tout animal mordeur doit à priori être con¬sidéré comme enragé, et donc toute morsure, aussi bénigne soit-elle (et même le léchage d’une plaie, d’une égratignure ou d’un muqueuse) doit faire redouter une contamination rabique.
Le seul traitement existant contre la rage est préventif: la vaccination antirabique, effectuée après la morsure (vaccination post-exposition) et qui comprend plu¬sieurs injections (4 à 5 espacées sur un mois), éven¬tuellement associées au début à un sérum anti¬rabique. Il est impératif de débuter cette vaccina¬tion le plus tôt possible après la morsure.
Conduite à tenir en cas de morsure d’animal: désinfecter la plaie;
ne pas faire suturer la plaie (augmente le risque d’infections profondes), sauf au niveau du visage pour limiter le risque de cicatrice; contacter un centre antirabique (en pratique, l’Ambassade de France à Hanoi, l’Institut Pasteur et le Consulat général à Hô Chi Minh-Ville ou bien une structure de soins internationale), le plus tôt possible pour débuter la vaccination post¬exposition; mise à jour de la vaccination antitétanique.
Une vaccination avant une éventuelle exposition est possible (vaccination pré-exposition). Mais en cas d’exposition au risque rabique, il est néanmoins né¬cessaire de faire des injections de rappel dans les jours suivant la morsure.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

Powered by WordPress