Guide Sanitaire 12

TETRACYCLINES : antibiotiques utilisés à la dose de 1 comprimé à 100 mg par jour, à com¬mencer un jour avant le départ et à poursuivre quatre semaines après le retour. Il n’existe pas de résistance connue aux tétracyclines, mais il existe un risque de photosensibilisation. Contre-indiqué chez l’enfant et la femme enceinte, il faudra attendre un mois après l’arrêt du traitement avant de débuter une grossesse Il faut de plus noter que, du fait de la résistance à la NIVAQUINE0, l’association NIVAQUINE0 + PALUDRI- NE°, ou SAVARINE0, n’est que partiellement efficace dans la protection contre le paludisme. Mais ce traitement est le seul utilisable en pratique chez la femme enceinte.

Voir plus: Croisière baie d’halong | Voyage delta du Mekong | victoria express lao cai- ha noi | circuit laos cambodge 3 semaines | visa vietnam en ligne
– QUAND REDOUTER UN ACCES PALUSTRE?
Il y a un délai minimum de 7 jours entre la piqûre contaminante et les premiers signes. L’accès palustre comprend des périodes de forte fièvre, fris¬sons, sueurs, accompagnés de maux de tête et de troubles digestifs. Ces signes imposent de consulter un médecin rapidement.
– TRAITEMENT D’UN ACCES PALUSTRE:
En situation d’isolement médical, l’Organisation Mon¬diale de la Santé conseille un autotraitement en cas d’accès palustre supposé. Ce traitement est à réserver à une situation particulière:
symptômes faisant craindre un accès palus¬tre;
arrivée en zone à risque depuis plus de sept jours;
impossibilité de consulter un médecin rapidement.
Trois traitements peuvent être proposés et le plus approprié doit être choisi avec l’aide d’un médecin avant le départ. CES TRAITEMENTS NE DOIVENT JAMAIS ETRE ASSOCIES.
LARIAM0 :
6 comprimés à 250 mg: prendre 3 comprimés en une prise; puis 2 comprimés 8 heures après, puis 1 comprimé 8 heures après (si poids > 60 kg).
chez l’enfant: 25 mg/kg en trois prises, un seul jour;
il faut continuer par la suite le traitement préventif;
contre-indiqué chez la femme enceinte.
HALFAN0:
6 comprimés au total: 2 comprimés toutes les
8 heures à distance des repas.
chez l’enfant: 25 mg/kg en trois prises, un seul
jour;
une seconde cure doit être réalisée 7 jours après à demi dose; contre-indiqué chez la femme enceinte; un électrocardiogramme doit éliminer toute anomalie cardiaque avant le départ pour permettre l’utilisation de ce traitement.
QUININE0:
500 mg trois fois par jour pendant 7 jours; chez l’enfant: 25 mg/kg en trois prises; il faut continuer par la suite le traitement préventif; le seul utilisable chez la femme enceinte.
7 – EN RESUME, LA PROTECTION CONTRE LE PALUDISME:
Eviter les piqûres de moustiques;
Traitement préventif à choisir en fonction du lieu, de la durée du séjour et des antécédents; Prévoir un traitement curatif d’accès palustre choisi avec un médecin avant le départ.
PARASITES INTESTINAUX*]
1 AMIBES:
Ce parasite intestinal, responsable de la dysenterie amibienne est très fréquent au Vietnam et au Laos. On se contamine surtout avec les crudités qui constituent un élément essentiel de la nourriture locale: salade, menthe, liserons d’eau et fruits déjà pelés à l’achat. Pas de problème avec des légumes bien lavés, c’est-à-dire trempés dans une solution de permanganate de potassium avant d’être consommés, et les fruits pelés soi-même. L’eau de boisson est aussi un moyen de contamination, surtout dans les campagnes (cf. boissons).
2 ASCARIS:
Ce parasite intestinal, très fréquent au Vietnam et au Laos, est un ver qui se transmet par des oeufs présents dans les aliments, en particulier les crudités lavées avec de l’eau contaminée par les matières fécales. Il peut entraîner des troubles digestifs en règle mineurs mais dans de rares cas des complications digestives plus sévères. Respecter les règles d’hygiène alimentaire.
3 ANKYLOSTOMES:
Ces parasites sont de petits vers qui pénètrent par la peau dans l’organisme. Après un long voyage et de nombreuses transformations, ils arrivent finalement dans l’intestin où ils vivent en se nourrissant de sang, et provoquent des signes digestifs inconfortables. On évitera la contamination en ne marchant pas pieds nus sur le sol ou sur le bord des rivières, surtout si ce der¬nier est humide (ce qui est presque toujours le cas).
4 ANGUILLULES:
Petit ver proche de l’ankylostome provoquant lui aussi des troubles digestifs; même type de contamination que l’ankylostome.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

Powered by WordPress