Guide Sanitaire 11

MYCOSES
Il y a deux types de mycoses courantes en milieu tropical:
1 – MYCOSE DES PLIS INTERDIGITAUX ET
INGUINAUX:
Ces mycoses sont favorisées par la chaleur, l’humi¬dité, la macération. Elles se présentent généralement par une rougeur, une démangeaison locales. Le traitement consiste en:
limitation des facteurs favorisants: vêtements en coton et sandales pour limiter transpiration et macération, séchage rigoureux après une douche ou un bain;
pommade ou lotion antimycosique, associées à de la poudre antimycosique dans les chaussures si atteinte des pieds.
2 – PITYRIASIS VERSICOLOR:
Tâches décolorées sur peau bronzée, prédominant sur le cou et le tronc. Consulter un médecin pour un traitement approprié.

NOURRITURE
La richesse des cuisines vietnamienne et laotienne ne peut laisser insensible. On peut trouver une grande variété de plats dans les multiples petits restaurants fixes ou roulants de rues. On évitera les salades crues (élément clé de l’alimentation), les coquillages et fruits de mer.
Mais on pourra manger les soupes à condition qu’elles soient servies frémissantes et les plats de viandes et poissons en général très cuits.
Dans les restaurants un peu plus chics, on aura théoriquement de meilleures conditions d’hygiène mais on perdra du pittoresque et de la variété.
NB: Attention aux glutamates pour les personnes allergiques (très fréquemment utilisés).

PALUDISME
1- GENERALITES:
Le paludisme est une maladie parasitaire transmise par un moustique, l’Anophèle femelle. Le parasite vit dans les globules rouges qu’il fait éclater. On décrit un premier accès avec de la fièvre et des accès palustres plus tardifs, pour certaines souches parasitaires, pou¬vant survenir longtemps après le retour.
Le paludisme est une maladie grave, et le voyageur y est plus sensible que les autochtones. On meurt en¬core du paludisme, surtout par l’atteinte du système nerveux central qui fait toute la gravité de cette mala¬die. Le paludisme peut faire avorter.
Au Vietnam et au Laos, le paludisme est présent et il résiste aux thérapeutiques classiques (par ex¬emple à la Chloroquine: NIVAQUINE).
2- GEOGRAPHIE DU PALUDISME:
Les grandes villes du Vietnam sont indemnes de palu¬disme Les régions de collines boisées, les hauts pla¬teaux autour de HUE ( Kon Tum, Pleyku, Dak Lak, Buon Ma Thuot), les zones côtières de palétuviers (Ca Mau) au Sud et les régions montagneuses au Nord de HANOI (Sapa, Lao Cai, Son La) constituent les princi¬pales zones à risque, qui sont étendues au Laos à presque tout le territoire sauf aux grandes villes où l’on évitera des piqûres de moustiques.

Voir plus: visa pour le vietnam en ligne | croisiere 2 jours baie d’halong | Circuit Delta du Mekong | circuit entre pu luong et ninh binh
3 – RESISTANCE AUX MEDICAMENTS
ANTIPALUDIQUES:
Le Vietnam et Laos sont classés en zone trois de Clhoroquino-résistance, c’est-à-dire qu’il y a une forte résistance du parasite à la chloroquine (NIVAQUINE0). Il y aurait même des zones de résistances à la méflo- quine (LARIAM0).
4 – PREVENTION DU PALUDISME:
La meilleure prévention est la protection contre les piqûres de moustiques (cf. moustiques). On as¬socie généralement un traitement antipaludique aux mesures mécaniques de prévention. Ce traitement dépend de l’âge, des antécédents médicaux du voya¬geur, des zones géographiques parcourues et de l’exposition au risque de piqûre infestante dans ces zones. Il est donc préférable de prendre contact avec un médecin tropicaliste avant le départ pour définir le traitement le mieux adapté.
Trois attitudes peuvent être retenues:
PAS DE MEDICAMENT: séjour limité aux villes et aux grands sites touristiques ou de plus de trois mois; LARIAM0 (Méfloquine): à la dose de 1 comprimé à 250 mg par semaine chez l’adulte (adapter la po¬sologie chez l’enfant), à commencer une semaine avant le départ et à poursuivre quatre semaines après le retour. Ce médicament, non dénué d’effets secondaires, est contre-indiqué chez les personnes épileptiques, les personnes ayant des antécédents psychiatriques et chez la femme enceinte. Il faudra attendre trois mois après l’arrêt du traitement avant de débuter une grossesse

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

Powered by WordPress