Affrontements et ouvertures 4

Le coup de force du 23 septembre 1945
Au début de la seconde quinzaine de septembre, le drame se noue en Indochine.
À Saigon, l’impasse se prolonge : Cédile n’obtient, en effet, rien qu’un raidissement, mais les Viet Minh ont maintenant pris le contrôle du Comité du Sud et paraissent plus disposés à un compromis avec les Français que leurs concurrents nationalistes qui, par leur surenchère, cherchent à les déborder. Le 20 sep¬tembre, les manifestations patriotiques tournent à l’émeute, et Cédile demande à Gracey de réarmer les ex-prisonniers fran-çais. Bien qu’une directive formelle, datée du 21, lui eût interdit de s’immiscer dans les affaires indochinoises, Gracey accepte. Le 23, grâce à ces armes, les Français de Saigon reprennent le contrôle de la ville. Tout s’enflamme. C’est la guerre. Le Comité exécutif du Sud ordonne le blocus de la ville, et, du sud au nord, le Vietnam mobilise contre l’agression française. Cédile et Gracey décident de faire front, mais, dans la nuit du 24 au 25, les massacres de la cité Heyraud, dont le Viet Minh n’est sans doute pas l’instigateur, déchaînent la peur et la haine chez les Français, que vont désormais hanter le problème de la sécurité et un rejet total du nationalisme vietnamien.
A Hanoi, les événements de Saigon déchaînent la colère des partis et de la foule. Des Français sont pris à partie, les manifestations se multiplient. La tension est extrême. C’est dans ces circonstances tragiques que Sainteny, toujours sans instructions de Paris, décide d’aller en chercher à Calcutta. Il quitte Hanoi le 25, y laissant le général Alessandri et son conseiller politique Léon Pignon. Or, dès le 28, c’est-à-dire cinq jours après le « coup » français de Saigon, Hô Chi Minh reçoit Alessandri et Pignon et leur déclare qu’à son avis, il faut que la France et le Vietnam trouvent à s’entendre. Alessandri rend compte (le télégramme est rédigé par Pignon) :

Voir plus: voyage au vietnam sur mesure | Bateau baie d’halong | voyage ninh binh | voyage vietnam cambodge pas cher
Ai eu, accompagné par Pignon et Missoffe, entrevue le 28 avec Hô Chi Minh en présence de Giam. Exposais accepta¬tion par Neptune recevoir représentant GRA sous condi¬tions préalables précédemment posées. Hô Chi Minh promet réponse pour 1er octobre. Entretien très correct avec nuance cordialité. Hô est certainement forte et respectable personna¬lité, allure ascétique. Attitude générale consiste à nous embarrasser avec principes 89 et France Combattante. Hô, Giam, très émus par événements Saigon, m’ont demandé si j’étais intervenu pour faire cesser effusion de sang et si j’avais intention intervenir. Je répondis que je n’avais aucune auto¬rité sur Zone Sud et aucune information contrôlée et que je pouvais seulement faire à Neptune compte rendu fidèle entrevue.
Observations sur doute que manquerait pas jeter dans esprits français sur sincérité engagements qui pourraient être pris par Annamites, campagne actuelle excitation, Hô répon¬dit que campagne cesserait quand indépendance acquise. Il garantit entente pour nos intérêts économiques, culturels et militaires. Mon impression est qu’il n’existe pas solution amiable à situation actuelle, Hô étant débordé par éléments extrémistes qui l’obligent à position irréductible sur principe indépendance. Mais Gouvernement actuel doit disparaître et nous garderons bénéfice de notre geste conciliant qui a procuré détente indispensable à sécurité Européens.
Avons contacts par agents offerts par groupement adverse dont représentants ne posent pas a priori question indépen¬dance et recherchons d’autre part avec beaucoup difficultés représentant tendance traditionaliste. Déclaration indiquant que France n’a pas l’intention exercer représailles serait très efficace, peur étant sentiment qui domine psychologie foule.
De Kunming, Sainteny a gagné Calcutta et Chandernagor, où, le 1er octobre, il est reçu par l’amiral d’Argenlieu, à qui il expose la situation au Tonkin et dit son désir de rentrer en France et d’être donc déchargé de ses fonctions. Sur les instances de l’amiral et de Leclerc, qu’il rencontre là pour la première fois, Sainteny accepte finalement de revenir à Hanoi. Il est nommé officiellement, le 4 octobre, commissaire de la République française pour le Tonkin et le Nord-Annam, délégué du haut-commissaire de France pour l’Indochine. Il a désormais les pouvoirs qu’il souhaitait.
Il a préparé, pour l’amiral, un rapport, daté du 2 ou 3 octobre : un important document politique. Il y écrit notam-ment :
[…]
1. Annamites
[…] Après avoir bataillé sous forme de guérilla contre l’armée nippone, le Viet Minh en juillet n’est pas encore francophobe et cherche à traiter avec la France jusque vers le 10 août.
C’est le coup de théâtre du 9 août qui lui donne l’occasion de profiter de l’absence en Indochine, aussi bien physique que morale, de la France, du retard des armées chinoises, […] de prendre le pouvoir et de proclamer l’indépendance.
[…] À l’heure présente, le Gouvernement révolutionnaire annamite est encore aux mains du parti Viet Minh. Il y conservera la majorité pendant quelques jours ou quelques heures. La Chine pousse contre lui le parti Dong Minh.
Déjà le Viet Minh sait que le pouvoir lui échappera. Depuis quelques semaines, il n’est plus maître des réactions des masses qu’il a soulevées et il se rend compte que le comman¬dement chinois sapera son autorité impitoyablement. L’échec du GRA actuel profitera donc, non pas à la France mais à la Chine, voisine plus redoutable encore que la France lointaine. […]
A l’heure actuelle, vainqueur ou vaincu, il n’existe à mon sens qu’un seul parti annamite digne d’intérêt. Ses chefs, s’ils viennent d’échouer dans des conditions reconnaissons-le parti¬culièrement difficiles, sont les seuls qui, par leur sincérité, leur intégrité et leur foi, sont capables de suivre une ligne, dai. l’avenir, comme ils ont su le faire dans le passé. Ils sont les seuls en tout cas à avoir gagné les masses aussi profondément. Longtemps encore ils conserveront l’oreille de ces masses.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

Powered by WordPress